Pour toute question administrative
composez-le: 514-369-0386
ou sans-frais: 1-855-369-0386

2030, boul. Pie-IX
bureau 403
Montréal (Québec)
H1V 2C8
Courriel: aqem@spg.qc.ca

Qualité et limites du service

Comme les autres services de l'AQEM, le site Internet répond à des critères de professionnalisme, notamment sur le plan de la rigueur et de la clarté de l'information fournie.
Cependant, les utilisateurs du site doivent toujours garder à l'esprit que c'est un service communautaire d'entraide et non un service professionnel. La consultation du site ne saurait remplacer les services d'un professionnel de la santé ou des services sociaux ni ceux d'un conseiller juridique.
Dans ce contexte, l'AQEM ne peut être tenue responsable des démarches que quiconque pourrait entreprendre à la suite de la consultation du site ni, d'ailleurs, à la suite du recours à l'un des autres services de l'AQEM.

Autorisation de reproduction et de diffusion

Dans un souci d'entraide - l'une des deux valeurs fondatrices de l'AQEM - la reproduction et la diffusion des textes et documents produits par l'AQEM et disponibles sur ce site sont non seulement autorisées mais encouragées, à condition que la source soit mentionnée. Les utilisateurs du site peuvent également adapter à leur situation et leurs besoins les instruments d'observation et de suivi qu'on y trouve.
Nous apprécions les marques de reconnaissance envers notre travail : messages de remerciements, information sur l'utilité que la documentation a pu avoir et sur à qui elle a été diffusée, dons pour nous soutenir financièrement.
Merci à ceux et celles qui nous signaleront des informations, documents et autres ressources pour enrichir le site ou le mettre à jour.

Bienvenue sur le site de l'AQEM !

Le site Internet de l'AQEM est présentement en refonte complète.

Sondage: Transport collectif de Montréal et Trois-Rivières vers Québec pour l'assemblée générale annuelle du 8 juin 2014

Pour ceux qui aimeraient participer à l'AGA du 8 juin prochain mais pour qui le transport est difficile, s.v.p. compléter le court sondage suivant en cliquant sur: https://fr.surveymonkey.com/s/ZPF68VZ

Merci pour votre participation.


Groupes de soutien printemps 2014

C’est le printemps, parlons-en!!!


Le volet des groupes d'entraide et de soutien à pour objectif principal de favoriser des moments d'échanges et d'entraide pour des personnes atteintes et leurs proches. Les personnes y participent selon leur énergie soient pour en aider et encourager d'autres par leur expérience avec la maladie ou encore d'aller chercher un peu d'encouragement. Dans le respect, l'écoute, l'empathie et l'ouverture d'esprit.

En première partie une présentation sur "Votre enveloppe énergétique, outils pour éviter le crash" ou " L'approche asiatique du traitement de l'EM/SFC" suivie d'échanges et de partages.

RIVE-SUD DE MONTRÉAL:
Date: Le mercredi 23 avril 2014 de 13h30 à 15h30
Lieu :8145 boul, du Saint-Laurent Brossard, Québec J4X 2A3 
Stationnement facile dans la rue
Ressource : coordination.aqem@outlook.com

MONTRÉAL:
Date: Le jeudi 24 avril 2014 de 13h30 à 15h30
Lieu :Dans les bureaux de Vézina,Nadeau, Labre
5000 rue Jean-Talon Ouest bureau 260, Montréal (Qc) H4P 1W9
Stationnement gratuit sur le côté de l'édifice et facilement accessible via la station de métro Namur avec 4 minutes de marches vers l'est ou l'autobus 368.
Ressource : coordination.aqem@outlook.com

QUÉBEC:
Une rencontre mensuelle a lieu à l'IRDPQ,
pour les détails : paem.quebec@videotron.ca ou coordination.aqem@outlook.com

TROIS-RIVIÈRES:
Chaque dernier vendredi du mois, de 13h30 à 15h30
Lieu: Au Pavillon St-Arnaud, 2900, Mgr St-Arnaud, Ressource : Lorraine Héon


Pour vous tenir au courant des autres activités spécifiques aux groupes de votre région, communiquez par courriel : coordination.aqem@outlook.com


Pour tous autres renseignements : aqem@spg.qc.ca
514 369-0386 /1-855-369-0386 (sans frais)  

Haut de la page

  • Fatigue invalidante
  • Manque d’endurance et malaise généralisé à la suite d’un effort physique ou mental relativement banal
  • Mauvais sommeil
  • Douleurs articulaires ou musculaires ou maux de tête
  • Problèmes de mémoire, de concentration, etc.
  • Plus d’autres symptômes

    Il pourrait s’agir de l’EM/SFC :
    l’encéphalomyélite myalgique /
    syndrome de fatigue chronique
  • Stratégies de saison et vaccin contre la grippe : extraits du plus récent numéro de notre revue Le Ruban bleu – envoyé aux membres de l’AQEM
  • Documentation récente : deux guides, des enregistrements de conférences et le témoignage porteur d'espoir d’une personne atteinte
  • Des cartes de vœux au profit de l’AQEM, à utiliser en toute occasion.

Haut de la page

Fondée en 1991, l'AQEM a essentiellement pour mission de faire connaître et reconnaître la maladie multisystémique (immuno-neuro-endocrienne) qu’est l’EM/SFC et d’aider les personnes qui en sont atteintes.

L'état de la situation

La situation ayant trait à l’EM/SFC est très préoccupante. Selon toute vraisemblance, au moins 30 000 (trente mille) personnes en souffrent au Québec. De ce nombre, plusieurs n’ont pas reçu ce diagnostic, alors que d’autres le reçoivent par erreur. De plus, il s’avère très difficile pour les personnes atteintes d’EM/SFC d’obtenir un suivi et des traitements appropriés.

Les impacts de l'EM/SFC affectent sévèrement tous les aspects de la vie : vitalité générale, vie amoureuse et familiale, activités professionnelles ou scolaires, interactions sociales, loisirs, vie domestique.

Actuellement, le diagnostic d’EM/SFC est posé à partir des symptômes vécus par le patient, des signes observés par un médecin et de l’exclusion d’autres hypothèses de diagnostic. Toutefois, certains tests disponibles au Québec, quoique trop peu utilisés, peuvent révéler des anomalies typiques de l’EM/SFC. Les tests actuellement reconnus et d’autres présentement en expérimentation pourraient aider à faire reconnaître les incapacités résultant de l’EM/SFC et à orienter le traitement.

L’objectif doit être non seulement de « gérer » les symptômes, mais aussi de corriger les anomalies biochimiques sous-jacentes à ceux-ci.

Le plus souvent, la maladie évolue par alternance de poussées et de périodes de bien-être relatif. Après une phase aiguë qui peut être très longue, l’état de santé devient généralement meilleur, mais la guérison demeure assez rare chez les adultes, le pronostic étant meilleur pour les jeunes.

Un diagnostic rapide et des traitements curatifs amélioreraient le pronostic de tous.

MALHEUREUSEMENT

Il reste beaucoup de chemin à parcourir :

  • pour que les médecins du Québec soient bien informés des résultats de recherches qui viennent confirmer les anomalies physiologiques et biochimiques sous-jacentes aux symptômes de l’EM/SFC ;
  • pour que soient accessibles des tests valides pour objectiver les anomalies et évaluer les incapacités résultant de l’EM/SFC ;
  • pour que des traitements, de la réadaptation et des services appropriés soient offerts aux personnes atteintes.

HEUREUSEMENT

  • En 2003, était publié un document de plus de 100 pages couramment désigné par l’appellation « consensus canadien » sur l’EM/SFC. Élaboré par un comité mis sur pied par Santé Canada et regroupant 11 experts, du Canada et de l’étranger, étant intervenu auprès de plus de 20 000 patients, ce consensus s’appuie sur plus de 200 références scientifiques. Le consensus canadien présente non seulement une définition clinique, mais également des protocoles de diagnostic et de traitement, ainsi qu’un résumé de résultats marquants de la recherche sur les dysfonctions neurologiques, immunitaires, autonomiques, cognitives, etc. de l’EM/SFC.
  • Pour faciliter la référence au consensus canadien dans le cadre du travail quotidien des médecins et des autres professionnels concernés, une version condensée du consensus canadien est disponible, en version anglaise – l’Overview – et en version française – l’Abrégé. Ce document est accompagné d’un encart soulignant quatre principes fondamentaux pour le traitement et la réadaptation des personnes atteintes d’EM/SFC, et présentant des commentaires de médecins d’ici et d’ailleurs à propos du consensus canadien et de l’Abrégé.
  • Au printemps de 2006, peu après la publication de l’Overview, le Collège des médecins du Québec a retiré les Lignes directrices sur le syndrome de fatigue chronique, qu’il avait publiées en 1998 et qui étaient devenues dépassées, et il a exprimé un total appui à la mise en application du consensus canadien.
  • Pour qui veut consulter la version intégrale du consensus canadien, il existe une table des matières, préparée par l’AQEM, qui permet de s’y retrouver rapidement.
  • Il existe également un « guide pour les psychiatres », document s’appuyant sur plus de 70 références scientifiques et permettant à tous les médecins de faire les distinctions qui s’imposent entre EM/SFC et troubles psychiatriques – en conformité avec la classification de l’Organisation mondiale de la santé qui place l’EM et le syndrome de fatigue postviral dans les maladies neurologiques (G93.3).
  • Dans certains pays, les recherches se poursuivent et permettent une compréhension de plus en plus approfondie et englobante de la physiopathologie de la maladie, ce qui permet d’explorer des stratégies de traitement plutôt que de s’en tenir à gérer ou pallier les symptômes. [À venir dans la page « Actualité et ressources » de notre site : des références de sources à consulter.]
  • L'AQEM fait régulièrement des interventions pour donner de la visibilité à l'EM/SFC, et pour informer et sensibiliser les décideurs du système de santé et de services sociaux, en vue d'obtenir une meilleure reconnaissance de l'EM/SFC, de meilleurs soins et des prestations plus équitables pour les personnes atteintes.

Haut de la page

Dernière mise à jour : 22/04/2014